Non paiement des heures supplémentaires, non respect des fiches de poste, contrats de travail illégaux (temps partiels), fraude à la sécurité sociale, sous effectifs, intimidations du personnel (par exemple obligation de se raser la barbe)  etc sont quelques unes des mesures dénoncées.

En fonctionnant en assemblée générale,  sans leader ni représentant, en mettant en pratique les méthodes de lutte anarcho-syndicalistes (démocratie directe, action directe) ces travailleurs ont rendu très difficile la répression contre leur mouvement et leur direction a d'ores et déjà été contrainte d'accepter nombre de leurs revendications. La lutte continue.

Partout dans le monde les travailleurs de « fast food »  sont de plus en plus précarisés, ubérisés,  exploités, méprisés.  Partout, des hommes et de femmes se révoltent contre ce système indigne.
Les employés de « Burger King » Albacete montrent que cette situation n'est pas inéluctable, que la lutte paye.


Travailleurs organisés sans leader ni représentants, patrons emmerdés

La force des travailleurs, c'est la solidarité sans frontières

Burger King le roi de la précarité

CNT AIT Toulouse
http://cntaittoulouse.lautre.net

Tract à télécharger :

Hamburstrike-tract