Selon une autre détenue (non politique), Neda NAJI et Atefeh RANGRIZ ont été battues le 6 juillet 2019 pour leur refus de porter de voile islamique (tchador / hijab). À la suite de cette violente attaque, Neda a été sérieusement blessée à la tête et aux yeux et Atefeh a été blessée à l'épaule et aux jambes. Dans un premier temps elles ont été transférées dans le service sanitaire de la prison mais sont été renvoyées dans leurs cellules sans traitement adéquat. Jamal AMELI, le mari de Neda NAJI, a écrit sur son compte Twitter: «Les responsables de la prison d’Evin ne répondent pas aux questions de la famille de Neda NAJI concernant son état. Neda et Atefeh sont en danger dans la prison de Qarchak et personne n'entend nos voix. "

En outre, plusieurs autres personnes, dont Amir AMIRGHOLI, Amir HOSSEIN MOHAMMADIFARD et Sanaz ALLAHYARI, qui ont couvert l'actualité des luttes des travailleurs iraniens (notamment dans l’usine de sucre de Haft Tappeh Sugar Cane et l’aciérie Ahvaz Steel), ont également été emprisonnées. Ils ont tous les trois entamés une grève de la faim le 4 juillet 2019.
Esmail BAKHASHI, secrétaire du syndicat des travailleurs de Haft Tappeh dans la province du Khuzestan, dans le sud-ouest de l'Iran, qui avait été libéré après avoir été brutalement torturé a été de nouveau arrêté trois semaines après sa libération pour avoir publié un récit des tortures qu'il a subies en prison. IL a rejoint en prison Sepideh GHOLIAN, la journaliste étudiante qui avait couvert les manifestations des travailleurs de Haft Tappeh.

Enfin notre compagnon Soheil Arabi, un blogueur âgé de 34 ans, prisonnier politique anarcho-syndicaliste, est toujours en prison, ainsi que sa mère qui a été arrêté le 22 juillet et mise au secret pour essayer de l’intimider alors qu’elle protestait silencieusement dans la rue depuis plusieurs mois à la manière des Mères de la Place de mai en Argentine.

Si vous souhaitez exprimer votre solidarité, diffusez ce message autour de vous, contactez nous en Message Privé.

(d'après un communiqué des Anarchistes d'Iran et d'Afghanistan)