Actualité de l'Anarchosyndicalisme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 8 janvier 2020

SOHEIL ARABI: L'ANARCHISME C’EST S’ENVOLER POUR TOUJOURS

Une lettre de SOHEIL ARABI, le prisonnier politique anarchosyndicaliste, depuis les cachots de la tristement célèbre prison d'Evin, au nord de Téhéran, en Iran :

L'anarchisme signifie voler pour toujours.

Dès l'instant où nous ouvrons les yeux sur ce monde, de tous côtés, un filet de religion, de nationalité, de langage, de « race » et de sexisme est jeté sur notre intelligence, comme un obstacle à notre envol.

Alors que vous me parlez de religion, de race, de langue et de superstition, j'essaie moi de construire des ailes à partir de ces filets pour m’envoler vers l'infinie liberté de penser de l'esprit.

Parce que devenir un anarchiste commence par briser les structures normatives. C'est extrêmement difficile et coûteux. Mais plus difficile encore est de rester un anarchiste.

En fait, tous les braves oiseaux prennent leur vol pour des destinations lointaines ; mais un jour ils finissent par interrompre leur vol et ne peuvent plus le reprendre. Alors, ils s’asseyent sur un branche haut perchée ou sur un gros rocher. Qui d'autre peut dire alors qu'il n'y a plus de liberté infinie ? Qui d'autre peut dire qu'ils ont volé aussi loin qu'ils le pouvaient ? Il n'y a pas d'oiseaux capables de voler pendant une éternité sans fin.

L'anarchisme est un oiseau qui se se déplace à contre-courant des les caractéristiques délimitées appelées destin et lois. Il brise la structure de la norme, il va à l'encontre du pouvoir et ainsi conquiert le monde et crée le changement.

Le développement anarchiste n'est pas créé par aucun hasard, mais il est produit par le chemin difficile de la lutte libertaire

Soheil Arabi [Prison d'Evin], le 5 Janvier 2020


Lire la suite...

jeudi 2 janvier 2020

IRAN : LA REPRESSION CONTINUE. LIBERTE POUR ARASH GANJI !

Comme nous le redoutions, la répression bat son plein en Iran. Vraisemblablement pas moins de 1500 personnes (dont 500 femmes) ont été assassinés par le régime Islamique pour étouffer dans l'oeuf l'insurrection de Novembre. Répression brutale, tyrannique, la plus sanglante contre les manifestants depuis la révolution islamique de 1979. Les mollahs veulent littéralement tétaniser de peur la population.

Et pour éviter que la moindre petite semence de liberté ne germe dans les esprits, représsion plus insidieuse mais non moins violente et systématique contre tous ceux qui commentent le crime de penser par eux même. Dernier en date, Arash Ganji : auteur, traducteur et secrétaire du conseil d'administration de l'Association des écrivains iraniens (Iranian Writers Associaton, IWA), a été arrêté par la police de sécurité à son domicile et transféré dans un endroit inconnu le dimanche matin 22 décembre 2019.


Lire la suite...

mardi 10 décembre 2019

IRAN : LIBERTE POUR NEDA NAJI !

NEDA NAJI, est une courageuse jeune femme iranienne. Etudiante, actrice (elle avait joué dans le drame documentaire iranien sur l’anarchiste russe Emma Goldman «Living My Life», ou elle incarnait l’anarchiste Valentia), militante du droit des travailleurs, le 1er mai 2019, avec 50 personne, elle participait a une manifestation non declarée pour célébrer la fete des travailleurs. Les activistes ont été arreté pendant leur rassemblement par les forces de sécurité du régime du califat islamique chiite fasciste en Iran.

Après 218 jours de détention dans des conditions inhumaines, elle a été condamné le 4 décembre 2019 à 5 ans et six mois de prison pour activité contre le régime islamique.

Alors que la population iranienne exprime de plus en plus fort son ras-le-bol son rejet de la dictature islamique et de la corruption généralisée et aspire a un changement radical pour plus de liberté et de justice,le système ne se maintient que par une répression féroce.

Nous craignons que Neda ne soit torturée en prison, pour l’exemple et pour terroriser les opposants actuels ou a venir.

Une campagne de solidarité avec les anarchistes et les révolutionnaires iraniens emprisonnés est en cours, pour la rejoindre contactez nous (contact   ( at) cnt-ait. info

Des révolutionnaires solidaires en France

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

Lire la suite...

IRAN : REPRESSION FEROCE

Voici le véritable visage de l’État islamique chiite d’Iran qui règne depuis plus de 40 ans sous le régime de la charia.

Union des anarchistes d'Iran et d'Afghanistan, 29 Novembre 2019

Des émeutes très violentes ont secoué récemment l'Iran. La population a crié son exaspération contre le régime islamique et sa faillite tant économique que morale, tellement la corruption gangrène ce pays pourtant dirigé par des dévots mollahs.

La répression pendant le mouvement a été d'une brutalité inouie, nos compagnons anarchiste iraniens rapportent que des centaines de manifestants ont été abattus par la police, la plupart des par des tirs dans le dos (ce que confirme Amnesty international dans ses rapports).

Cette répression n'est qu'un avant goût de ce qui attend les manifestants qui se sont fait arrêtés et plus généralement toutes celles et ceux qui oseront s'exprimer contre la terreur islamique qui règne en Iran. Nos compagnons anarchistes d'iran ont traduit un extrait d'un débat télévisé sur la première chaine iranienne où un Docteur en Théologie,prof d'Université, appelle à torturer les opposants, conformément au Coran.

"Curieusement", les émeutes des iraniennes et des iraniens semble moins passionner le milieu gauchiste que d'autres émeutes tropicales . Les militants sont ils impressionnés par les propos du Guide Suprème d’Iran, Ali Khamenei,qui fait porter la responsabilité de cette révolte sociale et politique sur un complot "américano-sioniste" ? Par "anti-sionisme", les gauchistes se dissocient ils de la lutte des travailleuses et des travailleurs contre leur propre bourgeoisie ?

La solidarité ne doit faire défaut à ceux qui luttent contre leurs exploiteurs, partout dans le monde.

انقلاب در راه است !

انقلاب یک ضرورت است !

زنده باد انقلاب!

la Révolution arrive,

La Révolution est une nécessité !

Vive la Révolution !

Des révolutionnaires solidaires en France

==================

https://asranarshism.com/1398/09/07/shia-islamic-state-iran/

Voici le véritable État islamique chiite, l'Iran.

Voici le véritable visage de l’État islamique chiite d’Iran qui règne depuis plus de 40 ans sous le régime de la charia.

La personne dans cette vidéo s'appelle Abolfazl Bahrampour. IL est "Professeur d'université" et il est "expert du Coran".

Il est intervenu le 26 novembre 2019 sur la Première chaîne de télé de de la Radiodiffusion d'Etat iranienne pour expliquer comment doivent être traités les manifestants arrêtés suite aux récents évènements, ] conformément aux commandements explicites du "Saint Coran". « Saint Coran ».

Et c’est un véritable appel au MASSACRE.

«ILS DEVRAIENT ÊTRE TORTURES À LA MORT [crucifiés] - et pas simplement exécutés.

ON DEVRAIT LES PENDRE HAUT ET COURT

- LEURS PIEDS ET LEURS MAINS DEVRAIENT ÊTRE COUPÉS SUR LES CÔTÉS OPPOSÉS [main droite - quatre doigts - pied gauche et pied droit ensemble] DE LA MANIERE LA PIRE POSSIBLE

Notre Docte expert a demander l’application du 33ème verset de la 5ème Sourate (Al-Maidah 5 :33) : « La récompense de ceux qui font la guerre contre allah et son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment »,

Lire la suite...

vendredi 1 novembre 2019

Liberation conditionnelle de militants ouvriers iraniens dont Ismail Bakshi

Nos compagnons de l'Union des anarchistes d'Iran et d'Afghanistan communique : 

La lutte fait la différence et la résistance a payé 


Grâce aux efforts infatiguable et ininterrompus du mouvement des travailleurs en Iran, appuyé par ces sympathisants aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, la plupart des (50) personnes qui avaient été arrêtées lors de la manifestation non déclarée du 1er mai 2019 ont été relâchées des sinistrés geoles d'Iran. Cette victoire est temporaire car leur mise en liberté n'a été accordée qu'au prix dune d'une rançon exorbitante demandée par la Republique islamique aux familles des prisonniers. Parmi les compagnons qui peuvent de nouveau danser sous la pluie, le compagnon Ismail Bakshi, ouvrier de l usine de Sucre de canne "Haft-Tapeh" qui a été sévèrement torturé pendant son emprisonnement.

Lire la suite...

dimanche 18 août 2019

İranlı Anarşist Tutsak Soheil Arabi’nin Hayatı Tehlikede

Hayatı tehlikede olan İranlı anarşist tutsak Soheil Arabi için CNT AIT kampanya başlattı. Açlık eyleminde olan Soheil Arabi son olarak yine gardiyanların saldırısına uğradı.

İranlı anarşist tutsak Soheil Arabi, Aralık 2013’te Tahran’da Devrim Muhafızları (IRGC) tarafından tutuklandı ve Peygambere ve diğer yaptırımlara hakaret ettiği için 2014’te ölüm cezasına çarptırıldı. Temmuz 2015’te ölüm cezası 7.5 yıl hapis cezasına çevrildi. Ayrıca eylül ayında “13 din kitabı okuması ve iki yıl teoloji eğitimi görmesi” olarak yeni hükümler verildi. bununla kalmayan İran Arabi’yi Ekim 2018’de tekrar üç yıl hapis cezasına mahkum etmişti.


Lire la suite...

lundi 12 août 2019

NUOVA ONDA DI REPRESSIONE CONTRO PRIGIONIERI E PRIGIONIERI POLITICI IN IRAN - degli anarchici di Iran e Afghanistan

Sabato 17 agosto 2019
Giornata internazionale della solidarietà con Soheil ARABI

Libertà per Soheil ARABI, sua madre e per tutti i prigionieri politici e prigioneri da coscienza in Iran! !

#FreeSoheil

==================

Neda NAJI è una studentessa che lotta per i diritti dei lavoratori e un'attrice. Ha in particolare interpretato il ruolo dell'anarchica russa Valentina in un film biografico dedicato alla vita dell'anarchica Emma Goldman. Il 1 ° maggio 2019, mentre partecipava a una manifestazione per i lavoratori con lei, è stata arrestata con altre 50 persone (tra cui Marzieh AMIRI , Anisha ASADOLLAHI e Atefeh RANGRIZ). Da allora, come altre compagne, viene trattenuta dalle forze di sicurezza della Repubblica islamica dell'Iran nella triste prigione di Qarchak (nota anche come Shahr-e Rey) ad est di Teheran. ---- Secondo un altro detenuto (non politico), Neda NAJI e Atefeh RANGRIZ sono stati picchiati il 6 luglio 2019 per essersi rifiutati di indossare il velo islamico (chador / hijab). Come risultato di questo violento attacco, Neda fu gravemente ferito alla testa e agli occhi e Atefeh fu ferito alla spalla e alle gambe. Inizialmente furono trasferiti al servizio sanitario della prigione ma furono rimessi nelle loro celle senza cure adeguate. Jamal AMELI, il marito di Neda NAJI, ha scritto sul suo account Twitter: "I funzionari della prigione di Evin non rispondono alle domande della famiglia di Neda NAJI sulla sua condizione. Neda e Atefeh sono in pericolo nella prigione di Qarchak e nessuno sente le nostre voci. "

Lire la suite...

mercredi 31 juillet 2019

NOUVELLE VAGUE DE REPRESSION CONTRE LES PRISONNIERES ET PRISONNIERS POLITIQUES EN IRAN

Neda NAJI est une étudiante, qui lutte pour les droits des travailleurs, et une actrice. Elle a notamment interprété le rôle de l'anarchiste russe Valentina dans un film biographique consacré à la vie de l’anarchiste Emma Goldman. Le 1er mai 2019, alors qu’elle participait à une manifestation pour la fête des travailleurs avec, elle a été arrêtée avec 50 autres personnes (dont Marzieh AMIRI, Anisha ASADOLLAHI et Atefeh RANGRIZ). Depuis, comme les autre compagnons, elle est détenue par les forces de sécurité de la République Islamique d’Iran dans la sinistre prison de Qarchak (également connue sous le nom de Shahr-e Rey) à l'est de Téhéran.

Lire la suite...

mercredi 26 juin 2019

SOHAIL ARABI, PRISONNIER ANARCHOSYNDICALISTE IRANIEN, ENTAME UNE GREVE DE LA FAIM ET ECRIT AUX UNIVERSITAIRES DE GAUCHE …

Le prisonnier Anarchiste Soheil Arabi a été arrêté en 2013 pour avoir publié des textes contre la République Islamique d’Iran et critiquant la religion. Dans un premier temps condamné à mort, sa peine a été commuée en peine de prison de 11 ans, qu’il effectue à la sinistre Grande prison de Téhéran, Fashafouyeh.

Il a décidé ce 15 juin d’entamer une grève de la faim, pour protester contre les conditions de détention et contre le comportement violent des matons et de la direction de la prison. Il proteste également contre la consommation de drogue massive parmi les prisonniers, l’absence de regroupement des prisonniers politiques, les problèmes sanitaires, les poux, la gale, les aveux obtenus sous la torture des matraques électriques, le prix du cantinage exorbitant, et la mauvaise qualité de la nourriture de la prison. Après une semaine de grève de la faim, il a été transféré dans un hôpital-prison du fait de la détérioration de sa santé.

Lire la suite...