Actualité de l'Anarchosyndicalisme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 4 décembre 2019

CHILI : INFORMATION DES COMPAGNONS DU GROUPE ANARCHISTE GERMINAL (CONCEPTION) / "Je sais juste que ce n'est pas Marx. Cela ressemble plus à Bakounine."

Chers compagnons,

Tout d’abord, merci de votre sollicitude. À Concepción, nous n’avons pas encore eu de compagnons en détention ni de prisonniers, même si certains ont été blessés par balles au cours des premières semaines de lutte.

Ici, une forte présence a été maintenue dans la rue et dans certains quartiers en organisant ou en participant à des assemblées populaires auto-convoquées, où la teneur de l'organisation, très libertaire, a été très intéressante. Il a été possible de maintenir une lutte acharnée jusqu’à aujourd’hui 3 décembre  sans baisser les bras, et ceci de la même manière partout, à Santiago, à Valparaiso, à Iquique, à Tocopilla, à Puerto monte, c’est-à-dire sur presque tout le territoire national.

Je vous envoie un texte que nous avons envoyé au début du soulèvement populaire et qui est encore très valable. Particulièrement aujourd'hui, alors que le gouvernement a pointé du doigt les anarchistes comme les ennemis qui ont initié les feux, les pillages et qui aujourd’hui encore maintiennent les occupations de rues. Ils cherchent donc à lancer une campagne de répression contre des groupes et des individus.

Groupe Anarchiste Germinal
Concepcion, Chile , 2019-12-04
Photos : assemblées populaires à Temuco et dans les quartiers populaires de Santiago.

Lire la suite...

vendredi 29 novembre 2019

APRES UN MOIS DE MANIFESTATIONS DANS LA REGION CHILIENNE (SOV-Santiago)

Après plus d’un mois de manifestations dans la région chilienne : Déclaration du SOV (Sindicato Oficios Varios Santiago)


Bien que le mécontentement [populaire] était présent au Chili depuis de nombreuses années c’était le silence qui régnait dans la population. À contrecœur, les gens exprimaient leur mécontentement, toujours sans crier, toujours obéissants, sachant que le travail est finalement la seule chose qui apporte notre pitance. Et si nous sommes attentifs à l’histoire, il n’y a pas si longtemps, au Chili crier et se lever signifiait des balles, du sang et la mort. C’est ce même manque de justice et d’impunité, et l’indignité de nous avoir fait courber l’échine tant d’années, qui nous ont fait envahir les rues de tout le pays. Les gens ont ouvert leurs yeux pour voir un gouvernement, source d'injustice sur tous les fronts et dans tous les aspects de nos vies. Voilà ce qui a généré un soulèvement social. Tout le mécontentement s'est matérialisé, ils ne s’agissait plus de petits groupes isolés encourageant des revendications, c’est la population dans son ensemble qui s’est arrêtée et qui a dit « ASSEZ ! » (basta !). L’air du temps de l'opinion publique [a changé], on a commencé à mentionner toutes les revendications et les réclamations jamais entendues, les oubliés ont pris la parole. Ce qui s'est passé le vendredi 18 octobre, a été une étape bien franchie, c'est la marche de la population qui s'est prolongée depuis plus de un mois, et dont nous savons qu’il ne doit pas s’arrêter.

Lire la suite...

dimanche 3 novembre 2019

CHILI : SOLIDARITE DE L'AIT ET SES SECTIONS AVEC LA REVOLTE POPULAIRE AU CHILI

Solidarité avec les manifestations de la classe ouvrière du Chili

(2019-11-03)

Des protestations sociales ont éclaté au Chili ces dernières semaines, reflétant la colère de la classe ouvrière face à la situation à laquelle elle est confrontée. L'État a réagi par la violence et la répression. L'Institut national des droits de l'homme du Chili a signalé que des centaines de personnes avaient été blessées et qu'il y avait eu au moins une douzaine de morts.

L’Association Internationale des Travailleurs (AIT) est solidaire des protestations sociales des travailleurs et travailleuses du monde entier. Nous devons nous unir contre la violence du capital et de l'État. Nous exprimons notre solidarité avec la lutte et le mépris du gouvernement. Nous devons nous organiser pour créer une société autogérée capable d'abolir cet instrument d'oppression et de commencer à œuvrer en faveur de la population - de toute la population !

Le Secrétariat de l'AIT

==================

Lire la suite...