Actualité de l'Anarchosyndicalisme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

PRISON (ABOLITION ...)

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 24 octobre 2019

UN CRI POUR ANTOINE NIETO, ANARCHISTE PRISONNIER DEPUIS 40 ans : LIBERTÉ

Antoine est emprisonné à la prison de Murcie. Cela depuis plus de 40 ans et bien que cela semble invraisemblable, c'est le chiffre exact. Toute la vie derrière les barreaux. Le 3 janvier 2020, il aura fini de purger sa peine en Espagne, mais par un mandat d'arrêt européen, ils ont l'intention de le transférer en France.

En 1998, il a en effet été jugé en France mais en son absence, car la Justie espagnole ne l'a pas autorisé à être présent à son propre procès ! Il a donc été condamné par contumace. Avec tous les médias et les systèmes informatiques de tous types dont elles disposent, comment les forces de répressions ont-elles pu faire croire qu’elles ignoraient qu'il était emprisonné en Espagne ? Le fait est que des vautours charognards attendent qu'il finisse sa peine ici pour l’envoyer se faire exterminer dans une prison française. Nous devons donc nous serrer les coudes : nous ne pouvons pas laisser l’État meurtrier et tortionnaire s’en tirer à bon compte.


Lire la suite...

SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS EN GREVE DE LA FAIM EN ESPAGNE

Chronique de l’acte du 19 octobre 2019 en appui de la grève de la faim des prisonniers et en solidarité avec Antoine Nieto Galindo

Alors que les nationalistes catalan à Barcelone se mobilisent depuis plusieurs semaines pour empêcher que leurs dirigeants adorés n’aillent en prison, l’anarchiste Antoine Nieto Galindo est lui dans les prisons en Espagne (il a aussi connu les prisons de Catalogne ...) depuis 40 ans, sans que cela n’ait beaucoup ému ces mêmes nationalistes … On ne las a pas vu brûler de conteneurs poubelles pour dénoncer cette injustice qui va s'accompagner d'une double peine avec son extradition annoncée pour début 2020 ...

Malgré les vicissitudes de la politique Catalane, les compagnons de la CNT-AIT de cette région avaient planifiés de longue date pour le 19 octobre un acte de solidarité avec Antoine Galindo et avec les prisonniers qui mènent en ce moment une grève de la faim tournante.

Les anarchosyndicalistes, n’ayant pas l’habitude de se faire dicter leur agenda par des considérations politiques ont donc maintenu sans problème leur acte de protestation, qui s’est déroulé sur la Place des Anges à Barcelone, dans le quartier populaire du Raval, non loin de leur local "la rose de foc", rue Joacquin Costa.

Lire la suite...