Actualité de l'Anarchosyndicalisme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 4 décembre 2019

5 décembre : LA RETRAITE ON VEUT EN PROFITER VIVANT !

Ci joint des propositions de tracts pour diffuser avant, pendant et après le 5 décembre ...

60 ans c'est déjà trop tard ! (Tract A5) Télécharger 60 ANS C EST DEJA TROP TARD

La retraite on veut en profiter vivant (argumentaire 4 pages A4) Télécharger LA RETRAITE ON VEUT EN PROFITER VIVANTS

Et toi tu fais quoi le 5 décembre ? (tract A5) Télécharger CNT-AIT_5-Decembre PDF

Perdre avec les syndicats ou gagner avec les gilets jaunes / Comment faire grève sans syndicat ? (tract A5 recto/verso) Télécharger PERDRE AVEC LES SYNDICATS OU GAGNER AVEC LES GILETS JAUNES

Lire la suite...

CHILI : INFORMATION DES COMPAGNONS DU GROUPE ANARCHISTE GERMINAL (CONCEPTION) / "Je sais juste que ce n'est pas Marx. Cela ressemble plus à Bakounine."

Chers compagnons,

Tout d’abord, merci de votre sollicitude. À Concepción, nous n’avons pas encore eu de compagnons en détention ni de prisonniers, même si certains ont été blessés par balles au cours des premières semaines de lutte.

Ici, une forte présence a été maintenue dans la rue et dans certains quartiers en organisant ou en participant à des assemblées populaires auto-convoquées, où la teneur de l'organisation, très libertaire, a été très intéressante. Il a été possible de maintenir une lutte acharnée jusqu’à aujourd’hui 3 décembre  sans baisser les bras, et ceci de la même manière partout, à Santiago, à Valparaiso, à Iquique, à Tocopilla, à Puerto monte, c’est-à-dire sur presque tout le territoire national.

Je vous envoie un texte que nous avons envoyé au début du soulèvement populaire et qui est encore très valable. Particulièrement aujourd'hui, alors que le gouvernement a pointé du doigt les anarchistes comme les ennemis qui ont initié les feux, les pillages et qui aujourd’hui encore maintiennent les occupations de rues. Ils cherchent donc à lancer une campagne de répression contre des groupes et des individus.

Groupe Anarchiste Germinal
Concepcion, Chile , 2019-12-04
Photos : assemblées populaires à Temuco et dans les quartiers populaires de Santiago.

Lire la suite...

CHILE : Informe del Grupo Anarquista Germinal de Concepción / "Solo sé que no es Marx. Es mas bien Bakunin"

Estimad@s compañer@s,

antes que nada gracias por su preocupación, acá en Concepción no hemos tenido, aun, compañeros detenidos, o presos, si algunos heridos con perdigones en las primeras semanas de lucha.

Acá se ha mantenido una presencia fuerte en la calle y además en algunos barrios organizando o participando de asambleas autoconvocadas, donde ha sido muy interesante el tenor de la organización, muy al estilo libertario. Se ha logrado mantener hasta hoy 3 de diciembre una fuerte lucha sin que bajemos los brazos, de igual forma, esto en Santiago, Valparaiso, Iquique, Tocopilla, Puerto monte, es decir en casi todo el territorio nacional.

Les envío un texto, que enviamos a principios del levantamiento popular y que sigue muy vigente. Sobre todo hoy, que el gobierno ha apuntado a que los enemigos que iniciaron los incendios, saqueos y que hoy mantienen las calles tomadas son los Anarquistas, por tanto, buscan iniciar una campaña represiva contra grupos e individuos ácratas.

Grupo Anarquista Germinal

Concepción Chile, 2019-12-04

Lire la suite...

CHILE : Some news from Germinal Anarchist Group (2019-12-04). " just know it's not Marx. It's more like Bakunin."

Dear companions,


[After one month of harsh struggle] here in Concepción we have not yet had detained companions, or prisoners, even if some have been wounded with pellets in the first weeks of struggle.

Here a strong presence has been maintained in the street and also in some neighborhoods organizing or participating in self-convened assemblies, where the way of organizing has been very interesting, very anarchist style. It has been possible to maintain a strong fight until today December 3 without lowering our arms, everywhere in the same way, this in Santiago, Valparaiso, Iquique, Tocopilla, Puerto monte, that is to say in almost the entire national territory.

I send you a text, which we sent at the beginning of the popular uprising and which is still very valid. Especially today, that the government has pointed out that the enemies that started the fires, looting and that today maintain the streets taken are the Anarchists, therefore, they seek to initiate a repressive campaign against groups and individuals.

Germinal Anarchist Group

Concepcion Chile, 2019-12-04
(illustrations: images of popular assemblies in Santiago and Temuco neighborhoods)

Lire la suite...

samedi 30 novembre 2019

L’anarchosyndicalisme aujourd’hui : questions / réponses

L’anarchosyndicalisme aujourd’hui : questions / réponses

suivi de :

Fédéralisme et réseau : pour une organisation anarchosyndicaliste fédérale du XXIème siècle

Cet ensemble de questions / réponses est le fruit de l’expérience des luttes, des discussions et des réflexion des membres de la CNT-AIT des 20 premières années du XXIème siècle, qui les ont amené à redéfinir ce qu’était pour eux les principes, tactiques et finalités de l’anarchosyndicalisme. Il ne s’agit pas d’un dogme figé et indépassable, mais un point de départ pour continuer le débat avec les personnes intéressées par l’anarchosyndicalisme, principe et outil vivant en perpétuel façonnement.

Lire la suite...

vendredi 29 novembre 2019

APRES UN MOIS DE MANIFESTATIONS DANS LA REGION CHILIENNE (SOV-Santiago)

Après plus d’un mois de manifestations dans la région chilienne : Déclaration du SOV (Sindicato Oficios Varios Santiago)


Bien que le mécontentement [populaire] était présent au Chili depuis de nombreuses années c’était le silence qui régnait dans la population. À contrecœur, les gens exprimaient leur mécontentement, toujours sans crier, toujours obéissants, sachant que le travail est finalement la seule chose qui apporte notre pitance. Et si nous sommes attentifs à l’histoire, il n’y a pas si longtemps, au Chili crier et se lever signifiait des balles, du sang et la mort. C’est ce même manque de justice et d’impunité, et l’indignité de nous avoir fait courber l’échine tant d’années, qui nous ont fait envahir les rues de tout le pays. Les gens ont ouvert leurs yeux pour voir un gouvernement, source d'injustice sur tous les fronts et dans tous les aspects de nos vies. Voilà ce qui a généré un soulèvement social. Tout le mécontentement s'est matérialisé, ils ne s’agissait plus de petits groupes isolés encourageant des revendications, c’est la population dans son ensemble qui s’est arrêtée et qui a dit « ASSEZ ! » (basta !). L’air du temps de l'opinion publique [a changé], on a commencé à mentionner toutes les revendications et les réclamations jamais entendues, les oubliés ont pris la parole. Ce qui s'est passé le vendredi 18 octobre, a été une étape bien franchie, c'est la marche de la population qui s'est prolongée depuis plus de un mois, et dont nous savons qu’il ne doit pas s’arrêter.

Lire la suite...

jeudi 28 novembre 2019

QUE PENSER DU 5 DECEMBRE 2019 ?

Et toi tu fais quoi le 5 décembre 2019 ?


Un an après le début du mouvement des Gilets jaunes, beaucoup espèrent en cette date pour remettre en question cette société inégalitaire et répressive.

La colère qui s’exprimera sera massive, mais pour qu’elle aboutisse comprenons d’abord le jeu des protagonistes institutionnels.

Pour le moment ils tiennent les manettes de cette grève, citons par ordre d’apparition :

– Les syndicats, on se souviendra avec profit que la dynamique des Gilets jaunes a eu lieu malgré eux ; le 1 décembre 2018 à un moment crucial pour les droits des travailleurs la direction de la CGT appelait à rejeter les Gilets jaunes en déclarant à leur propos qu’ils distillaient « des idées xénophobes, racistes, homophobes » communiqué CGT du 26/11/2019 ;

– Les médias dominants, qui reprennent en boucle ces diffamations et qui se font l'écho de la propagande du gouvernement.

Depuis des semaines ces mêmes médias font un grand battage autour du 5 décembre, et cela pour deux raisons :

1 — Pouvoir dire le cas échéant que la mobilisation est plus faible que prévu ;

2 — endosser le rôle de porte-parole d’un événement pour mieux discréditer ceux qui sortiront du cadre prévu.

Dans les deux cas, leur but sera de démoraliser les contestataires.

Toutes ces grandes paroles, tous ces grands discours, tenus par les chefs syndicaux et les grands médias n’ont qu’un seul but : amener les masses en lutte sur le terrain de la seule question des retraites dont au sait qu’au final elle se réduira à celle des régimes spéciaux, cette stratégie n’est pas un secret, « Pour Macron, les grévistes du 5 décembre seront “ceux qui défendent le maintien des régimes spéciaux” » titre du figaro le 23/11/2019.

Ne soyons pas dupes tous laissent entendre que le gouvernement serait gêné du 5 décembre, c’est faux ! les syndicats, les médias et l’État ont bien préparé leur coup, il s’agit pour eux de faire coup double :

1 — Recréer les conditions de la défaite de 2010, quand des millions de personnes ont manifesté et fait grève derrière les syndicats pour ne strictement rien obtenir ;

2 — En finir avec l’esprit des Gilets jaunes.

Il faut donc bousculer les règles de ce jeu mortifère pour les populations et la planète, en élargissant les revendications, à se regroupant avec les Gilets jaunes, en débordant toutes les structures syndicales qui voudraient nous mener à une nouvelle défaite.

Contre « en marche",  “Tous en avant !”


Macron démission ! Ta société on n’en veut pas !


Amnistie pour les Gilets jaunes !


Communiqué du 28 novembre 2019 de l’union locale toulousaine de la CNT-AIT.

CNT-AIT 7 rue ST Rémésy 31000 TOULOUSE

contact@cnt-ait.info

http://cntaittoulouse.lautre.net FB : @cnt.ait.toulouse

http://blog.cnt-ait.info FB : @chats.noirs.turbulents

Télécharger le communiqué en pdf pour l'imprimer (au bureau) et le diffuser à ces collègues :

CNT-AIT_5-Decembre PDF

Lire la suite...

mercredi 27 novembre 2019

LES ANARCHISTES ET L’EDUCATION SOUS JULES FERRY (1880-1914)

Les années qui vont du vote des lois de Jules Ferry à la Grande Guerre de 1914 furent incontestablement celles où le mouvement anarchiste, en France, connut sa période la plus florissante, et où son influence et son importance sur la scène politique furent les plus importantes. Certes, en France et ailleurs, les anarchistes se sont toujours préoccupé du problème de l’éducation, qu’ils placent au cœur de la question sociale. Mais plus encore qu’à d’autres moments, le thème de l’enfant, de l’école, de l’instruction est alors abordé d’une manière récurrente tant dans les journaux que dans les livres édités par le mouvement libertaire.

La critique de la laïcité républicaine

Les préoccupations des "compagnons", comme on les nommait alors, s’inscrivaient indiscutablement dans le débat qui, tout au long du XlXe siècle, avait l’enfant et l’école pour enjeu ; courant qui animait, en vérité, toutes les forces politiques progressistes ou "rétrogrades" du moment. L’école que Jules Ferry et ses collaborateurs avaient mise en place, était pour les libertaires condamnable à plusieurs égards. Pour eux, le système scolaire républicain ne prenait pas en compte les besoins de l’enfant, ne cherchait pas à développer sa personnalité, mais au contraire tendait à l’uniformité des individus et préparait à l’inégalité sociale.

Ce système absurde, qui farcit les cerveaux de préjugés et truffe les consciences de devoirs est inacceptable pour des générations vivant au siècle de la vapeur et de l’électricité, écrira ainsi le militant pédagogue Sébastien Faure(1). Mais le discours anarchiste ne participait pas uniquement de la critique de l’école officielle, bien au contraire. Depuis les origines, l’anarchisme avait affirmé des conceptions éducatives particulières, et il s’agissait également de les mettre en avant et de les faire connaître. Aucun des théoriciens de l’anarchisme en effet (Stirner, Proudhon, Bakounine) n’avait oublié d’accorder une place de tout premier plan à l’éducation, jugée indispensable à la réalisation d’une société nouvelle ; place que les compagnons reprenaient à leur compte dans leur propagande. Le maître mot en est la liberté. La liberté par l’enseignement sera d’ailleurs le titre d’une des premières brochures éditées par un groupe de compagnons (et cosignée par Louise Michel, Élisée Reclus, Léon Tolstoï) en 1898.

Liberté la plus grande possible laissée à l’enfant, par opposition au "carcan" proposé par le système institutionnel. Par conséquent, l’adulte n’est plus un maître mais un guide, qui aiguille le jeune afin de le faire profiter au mieux de cette toute nouvelle liberté. Car l’enfant qui est considéré comme un individu à part entière, dispose selon les compagnons dès le départ d’aptitudes très riches. " Laissez les enfants libres, écrit le hollandais Domela Nieuwenhuis, car l’enfant apprend à penser à comparer, à juger par lui-même." (2)

Lire la suite...

RETRAITES : MASSACRES A LA TRONCONNEUSE (LA DEMOGRAPHIE A BON DOS ...)

Retraites : massacre à la tronçonneuse (la démographie a bon dos …)

A entendre la propagande gouvernementale depuis plus de 25 ans, il semblerait que les habitants de ce pays ont contracté une sacrée mauvaise habitude. Un vice. Une tare même : figurez-vous qu’ils se sont mis dans la tête de vivre pendant leur retraite ! Un comble ! Selon un rapport officiel, chaque année ces gredins grignotent « 2 à 3 mois d’espérance de vie supplémentaires à partir de 60 ans ». Aussi, « aujourd’hui, les Français peuvent espérer vivre jusqu’à 77 ans et les françaises jusqu’à 84 ans » et cela alors qu’au bon vieux temps, « en 1950, l’espérance de vie était de 66 ans. ». Cette moyenne cache d’énorme injustices : l’espérance de vie d’un manoeuvre n’a rien à voir avec celle d’un cadre supérieur... or, ils doivent cotiser aussi longtemps l’un que l’autre ! Une petite « anomalie » qui laisse de marbre nos dirigeants...

Une situation aussi inacceptable ne saurait durer. Mis, par une opinion publique tatillonne, dans l’impossibilité de renouveler annuellement son exploit de la canicule de 2003 (15 000 décès « anticipés », comme on l’a dit joliment au Ministère de la santé), confronté à un virus de la grippe H1N1 qui devait marcher « comme en 14 » (plus précisément comme en 18) mais qui s’est avéré aussi inconséquent que les prévisionnistes des agences de notation, le gouvernement a décidé de prendre le taureau (à moins que ce ne soit un autre animal tout aussi cornu...) par les cornes. Avec des larmes de crocodile dans la voix, après avoir constaté que « Notre système des retraites » « est au cœur de la solidarité nationale » et que « tous les Français y sont très attachés », il nous présente « la » solution : nous obliger à travailler plus, plus vite, plus fort, plus longtemps.

Lire la suite...

lundi 25 novembre 2019

60 ANS, C'EST DEJA TROP TARD !

60 ans, c’est déjà trop tard !

Trop tard pour les suicidés au travail, Trop tard pour les malades du travail, Trop tard pour les accidentés du travail, Trop tard pour les usés au travail, Trop tard pour les précaires du travail, Trop tard pour les exclus du travail.

Reculer l’âge de la Retraite, c’est SUPPRIMER LA RETRAITE pour encore plus de morts à la tâche !

La mort de l’Esclave au profit du Patron, La mort de la Culture au profit du Spectacle, La mort de la Nature au profit de la Modernité, La mort du Pauvre au profit du Riche.

Aussi, dès que les clowns au visage plâtré de sérieux politique diront d’une voix de notaire que "60 ans, c’est encore jeune",

Mettons-nous tous en grève, tout de suite, à la base : il n’y a que cela qui les fera céder !

Lire la suite...

RETRAITES : TOUT DE SUITE ET BEAUCOUP !

Retraites : Tout de suite et beaucoup !

Tu trimes toute ta vie, tu te retrouves à la retraite, et t'es comme un c...

Encore heureux si t'as un viatique pour t'accompagner jusqu'à la mort au cas où entre l'atelier, le bureau et le dimanche (autrefois) férié, t'aurais eu l'occase de trouver ce qui te plaît dans cette fichue vie! Quelque chose comme le soleil, la mer, la pluie, les réverbères, la menuiserie, le jardin, la peinture, les poissons exotiques, le violon, les voyages (ah, les voyages !), le regard de ceux que tu aimes, tiens même le sourire de ceux que tu pourrais ne pas aimer... enfin quoi des choses, y'en a plein ... encore faut il avoir le temps d'en apercevoir pendant ces quarante années de labeur dans les geôles du Capital.

Au cas où t'aurais pas les poumons brûlés et que t'aurais encore tous tes doigts, ton petit pécule vieillesse il pourrait te servir à faire quelque chose qui te plaît enfin, tiens même ne rien faire du tout si c'est ça que t'aimes - sauf que y'a pas grand-chose dans ta bourse de retraité. Pourtant si tu additionnes tout ce que ton travail a rapporté au patron pendant tes quarante ans de galérien, tu devrais être multimillionnaire. Mais ça marche pas comme ça. C'est une autre histoire que la nôtre; celle de l'arnaque de ces deux derniers siècles : dès ta naissance t'es formaté pour accepter le travail -sois prolo et tais-toi (ou ne parle pas trop fort, on pourrait t'entendre) quand t'as l'âge requis, tiens disons que t'es né en Europe, bien conforme avec un père et une mère comme il se doit, que t'as fait quelques études (y paraît que l'université, maintenant, c'est accessible à tous), et que t'as vingt ans. Là, t'es sur le marché et tu y vends ta force de travail. Ta force de travail, c'est toi : une fois ta force vendue, tu vas au chagrin.

Lire la suite...

dimanche 24 novembre 2019

EN FRANCE COMME AU CHILI, LE SERVICE NATIONAL CE SERA SANS NOUS !

Nous publions deux exemples de la lutte des Jeunes Libertaires contre le Service National, en France et au Chili.

FRANCE : SNU, MACRON NOUS VOILA !


Aujourd’hui, la JDC (1), "offrant" aux jeunes Françaises et Français huit intenses heures de propagande militaire et étatique, n’est plus suffisante aux yeux du gouvernement pour remplacer le service militaire. Le Service National Universel (SNU), promesse de campagne d’Emmanuel Macron, s’imposera bientôt, et soumettra tous les jeunes à partir de 16 ans à 30 jours bien plus militarisés que ne voudrait le faire croire le gouvernement.

Chanter la Marseillaise tous les matins sous les drapeaux, apprendre à se mettre au garde-à-vous et à porter un uniforme, risquer la sanction au moindre écart ou à la moindre erreur (des pompes pour avoir mis les mains dans les poches…), le tout encadré par un personnel varié mais toujours aux allures d’instructeurs et pour un budget mirobolant qui se compte en milliards d’euros (officiellement de 1 à 1,5 milliard par an ... pour mémoire la "rallonge" pour les hôpitaux c'est 2 fois moins ...).

Une hypocrite et ridicule mascarade aux accents patriotiques qui nous offre des reportages télé hallucinants où l’ont peut voir les volontaires du SNU, après avoir levé le drapeau et chanté la Marseillaise, confectionner des pancartes pour supporter l’équipe de France de football, dans un vain espoir de nous faire croire que le SNU, finalement, ça ne doit pas être si mal.

Lire la suite...

samedi 23 novembre 2019

LIBAN : DECLARATION DE KAFEH ! (Lutte !) du 22 NOvembre 2019 حركة كافح! (كوادر أناركية فاعلة حرة)

Déclaration du mouvement KAFEH ! (Lutte !

 (Organisation d’anarchistes actifs libres)

 Tout le monde a pris conscience des événements révolutionnaires au Liban. Ce mouvement est mondialisé et les médias internationaux en parlent et le louent pour son caractère unique et son succès.

Le mouvement KAFEH est fier de participer aux événements de cette révolution et fier d'être au centre de ce mouvement. Que ce soit dans les appels et les invitations, les sit-in, la mise en place de tentes, les affrontements, les déclarations, ou la présence permanente et une disponibilité totale, KAFEH a été en première ligne.

Ces manifestations représentent KAFEH idéologiquement à tous points de vue:

Lire la suite...

vendredi 22 novembre 2019

A PROPOS DU DENIER LIVRE DE PIKETTY ET DU DEPASSEMENT DU CAPITALISME

Dans le dernier livre de Piketty, "Capital et idéologie", il doit s'y trouver beaucoup de choses intéressantes je pense. C'est une somme de plus de1 000pages et ça tiendrait de l'exploit s'il avait écrit une telle somme uniquement avec des conneries.

Cependant, quand on l'entend expliquer ses propositions pour "dépasser" le capitalisme actuel, ben ça fait plouf.

Par exemple, la propriété privée.

Plutôt que de proposer sérieusement d'abolir la propriété privée au profit de la propriété d'usage, il propose une propriété sociale et temporaire dans laquelle les salarié-e-s (espèce en voir de disparition il faut le rappeler) seraient majoritaire au capital de l'entreprise qui les emploie et les actionnaires, minoritaires. Ca sonne comme quelque chose de cool dit comme ça. Mais quand on y réfléchit un peu plus avant, sa proposition n'est rien d'autre qu'une forme d'ubérisation extrême et généralisée, les salarié-e-s devenant dans ce cas leurs propres exploiteurs. De quoi dissoudre très concrètement et complètement la lutte des classes. Et le fait que cette propriété sociale soit temporaire ne change rien à l'affaire.

Ensuite, concernant le système d'imposition.

Lire la suite...

POLOGNE : A HOSTEL24 COMME PARTOUT, TOUT TRAVAIL MERITE SALAIRE !

Le 16 novembre 2019, à Bydgoszcz (Pologne) les salariés de l’hôtel Hostel24 appuyés par la section polonaise de l’AIT (ZSP-AIT, Związku Syndykalistów Polski) ont manifesté pour exiger le payement de leurs salaires impayés. Les salaires de certains anciens employés n'ont pas encore été payés depuis 2013 !

Lire la suite...

jeudi 21 novembre 2019

آنارشیسم چیست و آنارشیستها چه می خواهند؟

(مطلب دریافتی از نادر احمدی / ‏‏پنجشنبه‏، 2014‏/02‏/20)

 

اگر بگوییم که مکتب آنارشیسم دو بال به وسعت تمام طول تاریخ دارد ،اغراق نکرده ایم. رد پای آنارشیسم را می توان در یونان عصر طلایی و قبل از آن یافت که ریشه ی یونانی کلمه ی آنارشی هم ناشی از همین است. هما‌ی فراخ‌بال آنارشیسم بعد ها بر روی شانه‌ی فرانسویان‌، انگلیسی‌ها‌، ایتالیایی‌ها، روس‌ها‌، آمریکا‌یی‌ها و تقریبا همه ابناء بشرنشست. آنارشیسم به هرگوشه‌ای از جهان که راه یافت سینه چاک ها ی پروپا قرص خودش را پیدا کرد. در واقع دوران گذار از سرمایه داری به آنارشیسم آغاز شده است و به تدریج دولت ها ضرورت وجودی خود را از دست می دهند و مرزهای ملی و جغرافیایی برچیده می شوند تا یک ملت واحد جهانی بدون دولت بوجود آید. جان لنون در آهنگ خود به نام ایمجین این آرزوی خود را بخوبی بیان کرده است.

آنارشیسم در زبان سیاسی به معنای نظامی اجتماعی و سیاسی بدون دولت ، یا به طور کلی جامعه‌ایفاقد هرگونه ساختار طبقاتی یا حکومتی و سلسله مراتب قدرت است. آنارشیسم یک جامعه و نظامی است که در آن گل استعدادهای انسانی بدون محدودیت و موانع فرهنگی، طبقاتی، دولتی و اجتماعی شکفته می شود و انسان از اسارت انسان آزاد می شود.

 

ریشه لغت آنارشیسم(آنارشی) :واژه یونانی آنارشی ، ریشه‌ای دو بخشی دارد : کلمه : Archon به معنای حاکم و پیشوند An به معنی فاقد. از این روی ، آنارشی به معنی وضعیتی فاقد حاکم میباشد. از نظر لغوی آنارشیسم آموزه‌ای مبنی بر این اعتقاد است که اکثر مشکلات اجتماعی ، ناشی از وجود حکومت ها بوده و در مقابل آن به‌عنوان بدیل ، تعداد بسیاری از اشکال تشکیلات داوطلبانه اجتماعی وجود دارند. در ادامه تعریف ، باید گفت آنارشیست کسی است که سعی در ایجاد جامعه‌ای بدون حکومت می‌نماید.(بر گرفته از کتاب : مقدمه‌ای تاریخی بر آنارشیسم نوشته :جرج وودکاک)


Lire la suite...

samedi 16 novembre 2019

LA CNT EST ELLE ANARCHISTE ?

Quelqu'un nous a demandé récemment la différence entre la CNT-AIT et la CNT [Vignoles]. Ce serait très long à expliquer, mais déjà une piste pour comprendre : cette tribune écrite par un membre éminent de la CNT dans Libération en 1998 (il y a plus de 20 ans ... depuis ça n'a pas beucoup évolué).

En ce qui nous concerne on vous rassure (ou pas) : oui la CNT-AIT est anarchiste !


Lire la suite...

ORGANISATION ET SPONTANEITE (Paul Mattick, 1949)

Bon anniversaire les Gilets Jaunes !

"Tout mouvement à ses débuts paraît dérisoire au regard des objectifs qu’il se donne ; mais si réduit, si infime qu’il soit, ce n’est pas là une raison de désespérer. Ni le pessimisme ni l’optimisme ne permettent d’aborder les problèmes réels de l’action sociale. Ces deux attitudes n’affectent pas d’une manière décisive les actions et les réactions des individus, déterminées qu’elles sont par des forces sociales que ces individus ne sauraient maîtriser. L’interdépendance de toutes les activités sociales, si elle offre un moyen de dominer les hommes, assigne également des limites à cette domination. Etant donné que, sur le plan de la technologie comme sur celui de l’organisation, le processus du travail dépend simultanément de forces anonymes et de décisions d’ordre personnel, il est doué en raison de sa souplesse d’une autonomie relative, laquelle suffit à rendre malaisée sa manipulation totalitaire. Les manipulateurs eux-mêmes ne peuvent en effet sortir du cadre spécifique qui découle de la division du travail, et qui restreint souvent les pouvoirs des instances de contrôle centralisées. Ils doivent compter avec le degré atteint par l’industrialisation, faute de quoi leur domination sera mise en cause. En ce cas, la résistance prendra des formes multiples, tantôt absurdes ou vouées d’emblée à l’échec, tantôt efficaces. Alors que certaines formes présentes d’action peuvent n’avoir aucune espèce de portée, des formes anciennes peuvent ressurgir du fait de certaines affinités entre la structure totalitaire et les régimes autoritaires du passé. Si la politique des syndicats ouvriers a cessé de signifier l’action " sur le tas " pour se borner à des tractations entre autorités constituées, des méthodes de sabotage et de lutte aussi nouvelles qu’efficaces sont parfaitement susceptibles d’apparaître dans l’industrie et, dans la production en général. Et si les partis politiques sont autant d’expressions de la tendance au totalitarisme, il reste possible de concevoir toute une gamme de formes d’organisation capables de rassembler les forces anticapitalistes en vue d’actions concertées. Pour que ces actions soient adaptées aux réalités du système totalitaire et mènent à son renversement, il faudra mettre au premier plan l’autodétermination, l’entente mutuelle, la liberté et la solidarité."

Lire la suite...

jeudi 14 novembre 2019

Anarchist Union of Iran and Afghanistan Menyerukan Perjuangan Bersenjata pada Revolusi Iran

*Anarchist Union of Iran and Afghanistan Menyerukan Perjuangan Bersenjata pada Revolusi Iran*
.
Anarchist Union of Iran and Afghanistan siap bekerjasama dengan kelompok oposisi bersenjata lainnya.
.
Anarchist Union of Iran and Afghanistan percaya bahwa rezim Republik Islam Iran tidak akan ragu untuk membantai orang-orang Iran seperti yang sudah dilakukan direzim Suriah dan Irak, serta Iran dalam beberapa hari ini (tercatat sudah lebih dari 100 orang terbunuh dalam demonstrasi), oleh sebab itu Anarchist Union of Iran and Afghanistan menyatakan siap bekerjasama dengan semua kelompok oposisi bersenjata dari Kurdi, Arab, dan Baloch. Sehubungan dengan makin meluasnya penindasan terhadap masyarakat Iran, kita harus dapat memberi mereka alat yang tepat untuk membela diri, sebelum ada lebih banyak orang mati dan gerakan rakyat ditekan secara permanen. Karena itu kebutuhan untuk membentuk sebuah front revolusioner bersenjata untuk mendukung dan membela rakyat dari para algojo rezim Islam sangat mendesak dan perlu. Jika mungkin untuk mengangkut senjata ke orang-orang di Iran, Anda seharusnya tidak ragu sejenak untuk mencegah lebih banyak orang berdarah dan dikuburkan. Tugas oposisi revolusioner dan radikal di luar Iran adalah untuk memberikan dukungan logistik dan strategis untuk perjuangan dan perlawanan orang-orang di dalam Iran.

Lire la suite...

mercredi 13 novembre 2019

Au sommaire du nouveau numéro de "Direktna akcija" (Action directe)

Nouveau numéro de "Direktna akcija" (Action directe), le bulletin de l'Initiative AnarchoSyndicaliste de Serbie (ASI-AIT).

Au menu :
- La revanche du système (au sujet de Julian Assange)
- Lexique du pouvoir
- la lutte des conducteurs de bus de Pancevo
- La pyramide de l'ordre capitaliste
- Défense collective contre les expulsions locatives
- La lutte des habitants de Rakita contre les projets de microcentrales hydroélectriques
- Déclaration de programme anarchosyndicaliste
- Les choses que votre patron ne veut pas que vous sachiez

https://issuu.com/direktna.akcija/docs/da-2019-9-10

Lire la suite...

- page 1 de 14